Rechercher

Histoire de Cœur

Voici un texte de Pierre Feuga, ecrivain de génie, traducteur de sanskrit, spécialiste du vendanta et du tantrisme il était également professeur de yoga,

Voici un de mes auteurs préférés, il y a peu, et même pas d'auteurs que j'affectionne plus qu'un autre mais je dois dire que Pierre Feuga et un des seul si c'est pas le seul dont j'apprécie autant les écrits. Comme je le dit souvent Pierre Feuga a l'art de mettre sur le papier toutes les pensées que je ne sais exprimer 🤔et chacun de ses mots raisonnent profondément en moi, alors voici un petit texte que j'avais envie de vous partager, et il y aura d'autres bien sur.... 😉

(je suis un peu boulimique de ses écrits 😂😂)

"Non, je ne vous parlerai pas de guerre, même sainte, de liberté, même immuable, de terrorisme et autres horreurs collatérales.

Je vous parlerai de vacuité de l'esprit et de la tranquillité du cœur.

Mais comment les maintenir, demanderez vous peut-être, quand le monde entier paraît trembler sur ses bases, quand la peur, la haine, la colère et le doute nous harcèlent à qui mieux mieux et nous pressent de choisir entre diverses forment de Mal ?

La première réponse est que si la paix intérieure dépendait de la paix extérieure, alors on aurait bien peu d'espoir de jamais l'atteindre. Car aussi loin que l'on remonte dans l'histoire des hommes, on y trouve des conflits, des guerres, et des cruautés sans nombre. Sans doute notre époque (fin de cycle si l'on croit les maîtres hindous) excelle-t-elle tristement dans ce domaine.

Mais ce n'est pas forcément parceque les hommes sont plus méchants aujourd'hui qu'hier. C'est surtout parce qu'ils disposent de moyens de destructions plus efficaces. Pourtant mourir d'un coup de massue, d'un carreau d'arbalète ou d'un missile, ne change pas grand chose pour celui qui meurt. La fin du monde ? Mais elle se produit chaque fois qu'un individu (empereur, esclave ou fourmi) disparaît.

Et voici une réponse plus déterminante à mes yeux : la paix du cœur (la seule qui vaille et puisse œuvrer pour l'apaisement du monde), cette tranquillité intérieure et supérieure n'a pas à être "maintenue" : elle est; elle nous est consubstancielle, même si nous nous acharnons à le nier, à la bafouer, à la trahir. Elle seule est même réelle, au sens plein du terme. Ce qui ne l'est pas, ce sont les images dont nous nous gavons, les mots que nous entrechoquons, les vaines batailles idéologiques qui nous donnent la sensation d'exister. Que nous y renoncions (question de lucidité plus que de volonté) et c'est tout ce monde factice et féroce qui éclaterait comme un mauvais rêve quand le soleil vient nous toucher de son doigt.

Alors on se réveillerait non pas dans un "autre monde" mais dans le vrai monde, tel qu'il est, tel qu'il a toujours été et tel qu'il sera toujours: miroir de nous même, aux facettes infinies, splendeur multiple et cependant unique, équilibre miraculeux et totale simplicité.

Vous n'y croyez pas ? Essayez néanmoins, ne dites pas à priori c'est difficile. Un instant, rien qu'un instant oubliez les problèmes du monde, oubliez que vous êtes chrétien ou musulman, hindouiste ou athée, de gauche ou de droite, homme ou femme, riche ou pauvre, jeune ou vieux, oubliez même que vous faites du yoga....

Plongez dans votre propre cœur, ici, maintenant, au plus profond, au plus intime, au plus vibrant. Écoutez bien. De battement en battement et jusqu'au dernier qui vous fera basculer dans le grand silence, le cœur vous enseigne quelque chose, si discrètement que personne ne l'entend : tout change et rien ne change ; rien n'est permanent, pas même l'impermanence même la paix, cette incroyable chimère est déjà là.

Pierre feuga

À très vite pour d'autres écrits inspirants, inspirés, recettes et autres...... ❤️😉

Love 😍

0 vue

© 2023 par Yoga Clara. Créé avec Wix.com