Rechercher

Le silence mental 

Toujours Pierre Feuga ❤️🙏

L'autre jour, un monsieur m'a téléphoné en me demandant assez abruptement comment obtenir "le silence mental". C'était un grand lecteur de Ramana Maharshi, de Sri Aurobindo, il pratiquait la méditation depuis de longues années, il ne désirait pas de cours de yoga ou d'autre chose, le "silence mental" se derobait toujours à lui, et c'était la son problème. Il n'attendait pas que je lui livre ce silence comme un agent immobilier remet à un client la clé de son nouvel appart, non, pas tout à fait, mais il demandait un conseil technique précis. Il était sincère et nullement exalté. Notre dialogue pourtant avait un je ne sais quoi de surréaliste et de légèrement comique, d'une part à cause d'un effet écho dans sont téléphone (j'entendais toutes ses paroles en différé et dans ce cas la on peut apprécié sa propre bêtise) et d'autre part parce qu'un jeune enfant hurlait incessamment dans l'appartement de mon interlocuteur. Alors, toutes les minutes environ, l'infortune papa devait s'interrompre, me demandait pardon et essayait d'aller apaiser le petit troubleur de silence _qui pourtant a sa manière, lui apportait peut être la réponse.Il me semble que blé silence mental n'est pas quelque chose qu'on peut fabriquer par des pratiques. Tout ce qu'on peut faire, c'est observer, constater, écouter son bruit mental incessant. La méditation sert d'abord à ça :se rendre compte qu'on est incapable de méditer. Si cette prise de conscience est honnête, lucide, dégagée de toute culpabilité comme de tout désir de justification, alors elle peut nous ouvrir à quelque chose de nouveau. Accepter nos limites (actuelles) peut paradoxalement les desserrer. Il faut accepter son bruit. C'est comme lorsqu'on a des vosiins épouvantables. Bien sûr on peut aller les voir, se prendre le bec avec eux, les menacer, voire appeler la police, le faire taire. Mais on peut aussi accepter ce bruit, accepter d'entendre ce qu'il nous dit. Ces voisins ne sont pas là par hasard dans notre vie. On a les voisins qu'on mérite. On a le mari, la femme, les enfants, le patron, le chef d'état qu'on mérite. Cela ne sert à rien de se plaindre, de trouver la vie "injuste". Dites d'une situation qu'elle est horrible, mais jamais injuste vous n'en savez rien.

"supporte ce que tu ne peux changer" repetaient les stoïciens. Cela est sage. Mais ici il ne s'agit même pas de supporter. Supporter implique un effort, une volonté qui se raidit. Alors qu'au contraire il faudrait lâcher, s'ouvrir. Abandonner son refus du bruit. D'abord qui nous a mis dans la tête qu'il fallait être silencieux ? Nous allons de désir en désir, de pensée en pensée, de bruit en bruit. Nous cherchons sans cesse ? Pourquoi ? Parceque nous ne sommes pas heureux. Pourquoi nous ne sommes pas heureux? Parceque nous cherchons sans cesse. Le serpent se mord la queue. Mais surtout n'allait pas décider, à partir d'aujourd'hui de ne plus chercher :ça, c'est la ruse majeure du serpent, une ruse très à la mode, super branchée, le petit ego qui se prend pour un non chercheur.

Et alors, quand on a vu tout ça ? Rien. Le bébé continue de peut être pleurer, les voisins de s'engueuler, nos idées de jouer aux auto-tamponneuses dans notre pauvre tête. Mais, bizarrement, rien n'est plus pareil. Ce n'est plus du silence et ce n'est plus du bruit.

C'est un peu comme la mer, vous savez au loin, et, vous allez trouvez que j'exagère, c'est encore plus beau que du mozart.

Voilà j'espère que ça vous a aider à trouver le silence intérieur 😜🤫en tout cas faite en l'expérience et peut être ou pas ? Vous percevrez cet autre réalité en vous 🙏🙏

N'hésitez pas commenter

À très vite le cœur en paix 🕊 j'essaie de vous

accompagner dans cette expérience fabuleuse de la vie, nouveau rôle 😉être juste soi ❤️❤️❤️

0 vue

© 2023 par Yoga Clara. Créé avec Wix.com