Rechercher
  • mumuzen

L'immobilité


dans les hauteurs de l'Himâlaya. Selon le mythe , Shiva (la conscience absolue ) réside au sommet du mont Kailâsa .A son pied , Manasoravar , littéralement "le lac mental" peut refléter la Conscience seulement lorsque, tout souffle suspendu ,sa surface absolument immobile n'est plus troublée par la moindre ondulation de pensée..........

Plus qu'un moyen de bien être physique , la posture tenue dans la durée selon la tradition du Nâtha yoga devient un support de concentration et de méditation Certaines postures favorisent les premières incursions dans cette danse immobile et vibrante de l'Energie unie à la Conscience.

Dans ce monde où tout est mouvement , agitation , dispersion , distraction , l'entrée dans l'immobilité relève de l'Utopie .Est-il possible d'inverser les valeurs , les tendance , les instincts , les pulsions , de quitter ce "monde" de conditionnement , de consommation , d'illusion ?

prendre une posture assise , fermer les yeux et fixer le point de lumière entre les sourcils , redresser le dos , serrer la racine , retourner la langue , joindre le pouce et l'index , les doigts bien tendus paumes de mains vers le ciel, être dans la conscience de ces points d'appui , mais aussi dans la détente et le sourire !.3... Voilà le préambule d'une séance de yoga , voilà la première expérience de l'immobilité!

Expérience aussi des premières difficultés pour le débutant avec ce corps qui réagit : fourmillements , crampes , battement de coeur , impatience et aussi ce sentiment de peur , inconscient , au fond de l'être : repères perdus , décalage brutal avec la réalité quotidienne! puis au cours des séances un état nouveau s'installe : le corps s'assouplit , le visage se détend , le souffle s'affine et ralentit .Confiance , l'immobilité , s'apprivoise , tel un tigre , un léopard...., progressivement , c'est l'immobilité et elle seule , qui va ouvrir le Monde intérieur et permettre de ressentir ce qui se passe en soi ! , D'abord dans la colonne vertébrale , percevoir la chaleur , la couleur , l'énergie .Puis distinguer les différents canaux énergétiques :lunaire à gauche , solaire à droite et le canal central .Visualiser les différents chakras ou roues d'énergies et plus tard aussi les adhâra(lieux de forces et de passage entre le corps physique et le corps énergétiques .

Seul l'état d'immobilité permet de vivre , de l'intérieur, cette correspondance entre le microcosme et le macrocosme , cette vision de l'univers représentée par les chakras : la terre , l'eau , le feu , l'air , l'éther ... la lune , le soleil...et .. le monde des Dieux ! L'immobilité ouvre les portes de l'intime , du profond , d'une vision subtile et symbolique des mondes qui nous habitent , c'est la première expérience du déconditionnement , la première échappée belle hors de la connaissance intellectuelle!

mais alors comment atteindre cette immobilité ?

Immobilité dans le mouvement

première expérience : Prendre la posture de Nâtarâja (le danseur cosmique). Garder l'immobilité de l'axe vertical , la contraction de la racine , la langue retournée ou plaquée contre le palais et laisser s'opérer le mouvement imperceptible du danseur en gardant la fixité du regard.

Cette posture est tout un art , un jeu des contraires où flirtent le mouvement et l'immobilité , où l'un est perçu par rapport à l'autre , où le but est de réaliser l'instant sublime de leur union dans une grande intensité de montée d'énergie .Une évidence s'imposera : il ne peut y avoir d'immobilité dans le mouvement sans la tenue de la racine , de la langue , et sans la fixité du regard sur un point .Il ne peut y avoir d'immobilité sans le contrôle de la respiration avec conscience d'un souffle qui circule dans l'axe ou d'un non-souffle.

Quand cette prise de conscience du centre et de l'immobilité est acquise , elle peut être réinvestie dans d'autres postures effectuées en dynamique .Ainsi , les triangle , les rotations du bassin , la roue debout , la pince en dynamique .... peuvent être réalisées dans la conscience de l'immobilité , avec la concentration sur la racine , l'axe , le souffle .

Le but est d'acquérir l'immobilité intérieure au sein de chaque mouvement , de chaque technique, à chaque instant: immobilité dans le prânâyâma , lors d'un kapâlabathi ou d'un bhastrika, immobilité lors de la récitation de mantra , aussi puissants , aussi rapides soient-ils.

Même dans la danse , l'amour , la folie , l'ivresse devrai persister à l'intérieur un point d'immobilité .

Alors corps , énergie , mental concentré en un point , peuvent rapprocher de l'état d'unité :Etre-Conscience-Béatitude.(sat-Cit-Ananda).

C'est Shiva Natarâja, le danseur cosmique : conscience absolue , Témoin immobile de son Energie qui danse et crée les mondes ........................A SUIVRE


87 vues

© 2023 par Yoga Clara. Créé avec Wix.com